3 préjugés sur l’autisme

A l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme du 2 Avril, Manuel Hattinguais propose de revenir sur ce qu’est l’autisme et quels sont les préjugés sur celui-ci en retranscrivant une vidéo visionnable ici : https://www.youtube.com/watch?v=6qutfvx8jCo

Revenons un peu sur les faux clichés qui tournent à propos de l’autisme.

Tout d’abord, près de 9 français sur 10 pensent qu’une personne autiste reste dans son monde parce qu’elle ne parvient pas à communiquer, ce qui est totalement abbérant.

A ce sujet, Bruce, de la chaîne Youtube « e-penser », explique : « En effet, les autistes semblent totalement coupés du monde, pour autant il faut bien comprendre que c’est une condition qui peut évoluer si elle est prise suffisamment tôt et si elle est traitée par des gens qui sont compétents et qui savent comment faire. Effectivement, on ne peut pas développer le langage chez un autiste de la même manière que chez quelqu’un qui n’est pas autiste. En revanche il existe d’autres façons de communiquer et d’améliorer les méthodes de communication. »

Le deuxième préjugé totalement faux qui revient souvent est qu’on peut guérir l’autisme, de façon totale. Certains pensent même, à tort, qu’un régime sans gluten et sans lactose soigne l’autisme…n’importe quoi !

Bruce : « Oui alors non ! Pas du tout. On ne peut absolument pas soigner l’autisme en supprimant le lactose ou le gluten, ça n’a juste rien à voir. En revanche, si vous prenez un autiste, qui est intolérant au lactose et que vous lui filez du lactose, il va avoir mal comme n’importe qui qui est intolérant au lactose. Et cela va le rendre agressif, désagréable, agité. Oui parce qu’un autiste ne peut pas simplement dire qu’il a mal au ventre. Si vous retirez le lactose de son régime alimentaire, il n’aura plus mal et sera donc moins agité, moins agressif et plus serein. Mais vous n’aurez pas soigné sa condition. »

Mais du coup Laurent, qu’est qu’on peut faire ?

Laurent, de la chaîne Youtube Point de Vue Social : « Avant de mettre en place un régime sans gluten ou sans lactose, il faut commencer par vérifier si on a bien des allergies ou des intolérances avec l’aide d’un médecin. Si aucune intolérance ou allergie n’a été diagnostiquée et que vous souhaitez quand même mettre en place un régime de ce type, par pitié, faites-le avec l’aide d’un nutritionniste pour limiter les risques de faire apparaître des carences chez votre enfant. »

Comment parler des préjugés sur l’autisme sans aborder ce mythe de l’autiste génie, fort en maths avec une mémoire hors du commun ?

Bruce : « En effet, ça c’est une idée qui a été largement répandue notamment grâce à des films comme Rain Man, où on a l’impression que les autistes sont doués de capacités qui sont quasiment surnaturelles, quasiment magiques. Il faut bien comprendre qu’il y a plusieurs choses qui rentrent en jeu. D’abord, il y a quelque chose qu’on a tous qui s’appelle le subtizing. Le subtizing, c’est ce qui fait que quand vous voyez une table qui est dressée pour 6 personnes, vous n’avez pas besoin de compter les 6 assiettes pour savoir que c’est pour 6 personnes, c’est la capacité de dénombrer sans compter. On a tous cette capacité-là, et pour la plupart d’entre nous cette capacité se limite à 8,9 ou 10 éléments. En effet, certains autistes sont capables de dénombrer sans compter jusqu’à 200, 300, 500 éléments. Donc là effectivement, c’est vrai que ça surprend un peu quand on balance 258 cure-dents par terre et que l’autiste est capable de les dénombrer au chiffre près. Mais ça n’est ni de la magie, ni un don, c’est simplement une structure mentale qui est ainsi, parce que cette capacité-là s’impose par rapport à une autre capacité qui aurait pu se développer par ailleurs. Comme par exemple, une capacité à communiquer avec les autres, une capacité au langage etc. »

Encore quelques clichés sur l’autisme : tout le monde pense qu’au choix, un autiste manque totalement d’empathie ou au contraire est forcément hypersensible ! Il faut savoir non ?

Bruce : « Oui en effet cela semble un peu compliqué. Est-ce qu’ils sont incapables d’empathie ou est ce qu’ils sont hypersensibles ? En fait vous allez voir que tout ça n’est pas incompatible, c’est une question de définition avant tout. L’empathie, qu’est-ce que c’est ? C’est la capacité de percevoir les émotions de quelqu’un d’autre et de se mettre un petit peu mentalement à sa place, de ressentir, d’une certaine manière ce qu’il est capable de ressentir. Ça c’est compliqué pour les autistes mais pas parce qu’ils sont incapables d’émotions mais parce qu’ils ont beaucoup de difficultés à reconnaître les émotions dans le visage de quelqu’un d’autre. Typiquement un autiste ne peut reconnaître une émotion que dans certains cas particuliers avec certains micro-détails d’un visage. Par exemple un autiste peut être capable de ne reconnaître la colère que chez quelqu’un qui a une moustache. Auquel cas quand il va voir sa mère être en colère il ne va pas reconnaître que c’est de la colère. En ce qui concerne l’hypersensibilité, en revanche attention à ne pas confondre hypersensibilité et hyperémotivité. Un autiste peut être atteint d’hypersensibilité dans le sens où ses sens, à savoir sa vue, son ouïe, son odorat…ses sens peuvent être hyper développés. Imaginez un peu comme si vous entendiez avec le volume à fond. Mais quand je dis à fond, c’est-à-dire que dans le silence le plus plat, vous entendez le bruit de votre respiration, de votre cœur qui bât, de l’air qui bouge autour de vous. C’est donc ça l’hypersensibilité. Du coup on comprend effectivement qu’il est peut être difficile pour les autistes hypersensibles de se concentrer sur quelque chose en particulier. »

En espérant que vous avez désormais moins de préjugés sur les troubles du spectre autistique qui touche en France 600.000 personnes. 600.000 c’est la population de la ville de Lyon, ou 2 fois celle de Strasbourg. Accompagnés précocement, avec des méthodes adaptées ils peuvent : aller à l’école, travailler, sourire, sentir, courir. Le 2 Avril est la journée internationale de sensibilisation à l’autisme.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *