Le flair des chiens pour détecter des cellules cancéreuses

chien-cancer

Le chien et son incroyable flair pourraient sauver des vies car le cancer a une odeur et tout le projet est parti de là, piloté par ces chercheuses de l’institut Curie : comment se servir des compétences olfactives du chien pour détecter le cancer à un stade précoce. Les premiers essais ont porté sur le cancer du sein.

« A ces patientes, nos chirurgiennes ont proposé d’appliquer la veille de l’intervention chirurgicale une compresse qu’elles appliquaient sur leur sein malade et qu’elles laissent en contact toute la nuit » nous explique Aurélie Thuléau, chef de projet Kdog. Lire la suite